Critiques, autocritique et disclaimer

Des news:

Le début de cette année est un peu difficile chez nous sur le plan financier et personnel.. Quand les deux partenaires envisagent de faire des virages à 180° professionnellement et ceci en même temps, c’est parfois galère.

Début Janvier, je m’étais donné comme objectif de commencer à enseigner afin de mettre en pratique ce que j’apprends en formation. J’ai essayé en vain de louer une salle pour quelques heures hebdomadaires, afin d’y donner un cours matinal… Mais ç’a été le parcours du combattant et pour rien à la fin. Déception.

Depuis mon dernier article, pas tellement de matière à dessiner pendant les séminaires de formation. Comme nous aurons notre examen intermédiaire au mois d’avril, on passe beaucoup de temps à répéter tout ce qu’on a vu jusqu’à présent. Beaucoup d’inertie.

Encore Tamas

Le temps des critiques (de l’autocritique)

Mais dire que je n’ai pas du tout dessiné serait faux. Disons que je n’ai pas tout publié. Ceux qui suivent ce blog régulièrement savent qu’il contient des articles protégés par un mot de passe qui contiennent d’autres dessins.

mise au point

Je me permet de faire une mise au point à cet égard car je reçois beaucoup de messages de lecteurs qui voudraient savoir comment accéder à cette partie protégée du site:

Les articles non accessibles contiennent mes notes d’assistance. Ce sont généralement les séquences de mes profs et mes notes prises sur le vif . Elles sont un peu en vrac, partiellement rédigées en allemand et sont donc peu compréhensibles pour qui n’était pas en cours. De plus j’y vois un autre aspect qui m’interdit de les publier: établir une séquence en yoga Iyengar est un véritable travail: éthiquement, je ne souhaite pas publier le fruit du travail des autres, sans leur permission explicite.

Revenons donc à nos moutons: la dernière semaine de février nous avons fait en cours avancé une séquence restorative à grand renfort de matériel et de constructions improbables et avec bandage sur les yeux pendant deux heures. C’était magnifique. Très enthousiasmée, j’ai tout de suite retranscrit le tout en dessins et l’ai fait parvenir à mon prof en signe de gratitude. Comme il est très gentil, il m’a gentiment remerciée. Mais comme c’est aussi un excellent prof, il m’a fait remarquer tout ce qui n’allait pas dans mes croquis avec un sous commentaire du genre : « tout ça c’est très bien intentionné, mais attention à ce que tu publies! toute la petite communauté Iyengar voit tes dessins sur les réseaux »… Oups, ça me rappelle quelquechose… Bref, j’ai corrigé mes dessins, et ils ont à présent utilisés comme illustration pour le calendrier des cours de notre studio! yeah.

pratique récupérative
les horaires des cours au centre de yoga Iyengar de Hambourg

« Who is your teacher? »

Il m’est donc apparu clair que je ne peux continuer de me dédouaner seulement en arguant que ce blog contient un « avertissement » en pied de page (faire défiler cette page jusqu’en bas pour voir). Car je sais que lorsque je publie un dessin, il est largement partagé sur les réseaux sociaux et ailleurs. Et le public non francophone n’aura peut-être pas pris connaissance de cette note… Par ailleurs, je ne veux pas faire de tort à mes profs, après tout je suis un peu le produit de leur travail.
Mais je ne veux pas arrêter de partager mon travail. Car ça m’amuse beaucoup, c’est évidemment gratifiant (ô Ego, quand tu nous tiens!). Surtout, c’est une bonne motivation pour continuer à dessiner. J’ai donc décidé d’apposer un avertissement (en anglais / français) sur tous les nouveaux dessins (un peu comme sur les paquets de clopes, quoi) et créer une page « disclaimer » sur le site… Ce qui n’est pas encore clair en revanche, c’est ce que je vais écrire. J’y réfléchis encore.

Base 1

Notre examen intermédiaire approche, c’est dans deux semaines avec Bob notre examinateur. Avec le decès de Guruji, pas mal de choses ont changé et jusqu’à il y a encore quelques jours, nous ne savions pas vraiment ce qui nous attendrait, c’est maintenant clair:

la totale quoi.

La dernière semaine de formation qui vient de s’achever me laisse confiante quant à la pratique mais quant à l’enseignement, je trouve que c’est encore trop tôt pour nous tous.

Inchallah.

Enregistrer

Get the Notes in your box

7 réflexions au sujet de “Critiques, autocritique et disclaimer

  1. Merci pour les dessins! Je les trouve tres, tres interessant, meme votre « blog ». Je ne comprend tous toujours, malheureusement, mais la plupart est fantastic.

    • Merci chère Peggy! j’adorerais traduire le blog en anglais pour mes lecteurs non francophones, mais c’est beaucoup de travail! un jour peut-être?
      en tous cas merci de votre message. A bientôt

  2. Bonjour!
    Ne te décourage pas, ton travail est formidable et ton cheminement ne peut que t’enrichir et te permettre de faire ce dont tu rêves et vers lequel tu avances à grand pas. C’est juste un petit mot d’encouragement d’une « jeune » enseignante Iyengar qui enseigne depuis 5 ans et qui te dit « continue! ». La période de préparation des examens n’est pas la plus facile mais quand elle est passée, on se rend compte combien elle a été vibrante et constructive. Merci de ta générosité.

    • Bonsoir chère Hélène,
      En fait je ne suis pas vraiment découragée, disons que cette période de préparation avec tout ce qu’elle comprend de rabâchage divers ne me passionne pas vraiment et comme par ailleurs le quotidien est ralenti par notre situation pas étincelante… je trépigne d’impatience, comme qui dirait.
      J’ai hâte d’en finir avec les épreuves et passer au syllabus de base 2.
      Merci en tous cas de ton gentil mot d’encouragement. Je vais faire de mon mieux pour rester zen. Et vivement fin avril.

  3. Bon courage, Fanny. Tes publications sont de très grande qualité et très utiles à beaucoup d’entre-nous. Quant aux classes, ce n’est pas facile à organiser. Trouver (surtout fidéliser) les élèves encore moins facile. Je sais de quoi je parle… mais sur la durée je ne doute pas que tu t’en sortes, tu as beaucoup de talent! En tout cas si j’habitais Hambourg je m’inscrirais à tes classes 🙂

    • Bonjour chère Timila, merci de ton mot d’encouragement. Depuis ce post, les choses ont pris une autre tournure et il se trouve que l’on m’a proposé de donner deux cours dans deux écoles différentes! Du coup pas besoin de chercher les élèves, et pas besoin de chercher une salle… Ce sont des horaires un peu difficiles mais c’est plutôt chouette de se retrouver dans les vraies conditions d’enseignement. Ça permet de se tester un peu. J’espère même avoir un troisième me cours à la rentrée!
      Et toi, tu es aussi prof de yoga? Iyengar? Où enseignés tu?

Laisser un commentaire