Jalandara Bandha en Halasana

Notes de convention de yoga Iyengar à Hambourg

Plus de 10 jours depuis mon dernier article. Pfui! comme le temps passe vite quand il faut récupérer le mouflet à 13:30… Pourtant les dessins sont prêts depuis longtemps, mais il me fallait encore écrire tout autour.

Jalandara Bandha

Voilà donc une astuce donnée par la fameuse Gulnaaz Dasthi lors de la convention de Yoga Iyengar à Hambourg. C’est un truc assez simple qui permet d’avoir un bon Jalandara bandha en Halasana et donc en Sarvangasana. C’était surtout pour moi une façon de prendre conscience que ces deux postures nous apprennent le fameux verrouillage du menton si recherché en pranayama assis. On effectue ces asanas tellement automatiquement que c’est un aspect qu’on oublie d’y intégrer. Pourtant dans la « Bible du yoga » – au chapitre 87. « Salamba Sarvangasana » BKS Iyengar énumère les nombreux effets positifs du verrouillage du menton (jalandara bandha) dans cette posture inversée:

« C’est une panacée pour la plupart des troubles courants. Dans l’organisme, il y a un certain nombre de glandes endocrines. Nourries par le sang, elles sécrètent des hormones qui permettent le bon fonctionnement du corps et du cerveau et agissent sur leur développement et leur équilibre.<…> Sarvangasana procure cet effet direct sur les glandes thyroïdes et parathyroïdes qui sont situées dans le cou,et qui bénéficient d’une bonne irrigation grâce au blocage du menton <…>Il en résulte que les personnes souffrant d’essoufflement, de palpitation, d’asthme, de bronchite et de maux de gorges se trouvent soulagées. Du fait que la tête reste dans cette position inversée et que le blocage du menton lui apporte une bonne circulation du sang, les nerfs sont apaisés, le cerveau est calmé, et les maux de tête – même chroniques – disparaissent. La pratique régulière de cette asana supprime les rhumes communs et autres perturbations nasales. <…> »

Alors, je vous le demande, pourquoi s’en priver?

Jalandara-bandha-halasana

du bon placement en halasana

Voici donc une bonne manière d’obtenir ce verrouillage en Halasana, avant de monter en Sarvangasana:
En premier on rentre dans la posture, comme on le fait habituellement. Pour la plupart d’entre nous, on remarquera ici déjà que le menton ne touche pas tout à fait la poitrine. Si c’est le cas, Gulnaaz Dashti recommande de reculer les pieds loin de la tête. Jusqu’à ce que le menton et la poitrine soient en contact – indépendamment de la ligne horizontale du buste (deuxieme dessin).

Il ne suffit pas simplement descendre les fesses vers l’avant, mais il faut en même temps obtenir l’ouverture de la poitrine vers le menton à partir d’un point situé entre les omoplates (toujours le même mantra, quoi). Enfin une fois que cela est obtenu, on ramène les pieds en direction de la tête à un point où le buste est de nouveau vertical – en veillant évidemment à ne pas perdre le verrouillage du menton ainsi obtenu.

Get the Notes in your box

1 réflexion au sujet de “Jalandara Bandha en Halasana

Laisser un commentaire