Notes d’assistance – séquence de postures debout

Assistance du cours de yoga

Depuis quelques semaines  j’ai commencé à assister ma prof le lundi matin. Nous avons convenu que je me poserai en observateur silencieux pendant le cours. Donc: pas de correction, pas de démonstration. Je reste assise dans un coin la plupart du temps, depuis un angle qui m’offre une bonne perspective sur la prof et la petite troupe d’élèves motivés du lundi matin. Ça me convient très bien, puisque ça me permet de noter toutes les séquences. J’ai ainsi pu me concentrer sur les instructions verbales et sur les choix de ma prof. Ce n’est souvent pas possible quand on est en plein milieu d’un cours et que l’on se concentre surtout sur la justesse de ses propres actions.

Ainsi, la semaine dernière j’ai eu une petite révélation pendant cette assistance. Cours débutant – séquence de postures debout. Les élèves se sont comportés comme les débutants qu’ils sont avec des jambes et des bras pas tendus. Et je n’en croyais pas mes yeux: ma prof a fait comme si elle n’avait jamais vu ces bras mous ou tordus. Pourtant c’était vraiment la cata! Mais j’ai fini par comprendre que pour cette séquence de postures debout avec des débutants, elle s’était limitée à corriger les jambes. La base quoi. Car il y aurait eu tellement d’ajustements à faire que la plupart d’entre eux auraient été complètement dépassés.

C’est un parti pris intéressant, car je pense que dans une classe débutant, avec des élèves pas entrainés à rester dans les asanas très longtemps, on risque de les déborder et de les embrouiller encore plus avec des instructions qu’ils ne sont pas prêts à mettre en application tant ils sont occupés à se maintenir tant bien que mal sur leurs jambes dans les postures debout.

Enseigner une asana

chatuspadasana par Geetaji

Depuis deux semaines pendant l’assistance, je suis par ailleurs invitée à enseigner une posture du syllabus aux élèves.

Ma prof ne fait que rarement des démonstrations en cours…  Mais moi, je me suis tout de suite rendu compte de la nécessité pour une apprentie de devoir montrer afin de ne rien oublier des instructions à donner. Cette semaine je n’étais pas très contente de ma performance, si je n’ai rien oublié des points à enseigner, il m’a semblé que les instructions ne sont jamais arrivées jusqu’aux cerveaux des élèves…

Pourquoi en Chatuspadasana, quand je dis « montez le bassin plus haut en direction des épaules » rien ne se passe? pourquoi tout ce que je vois n’est qu’un vain tas de tibias au ras du sol et des visages crispés?

Après un court débriefing un peu de réflexion, je me suis rendue compte que:

  1. j’ai surestimés les élèves! il faut pas mal de force pour Chatuspadasana et le temps que je donne les instructions ils étaient déjà morts de fatigue
  2. Je n’ai oublié aucun point de l’enseignement MAIS je n’ai pas su formuler différemment alors que c’était nécessaire pour que les instructions soient comprises par les élèves.

Auraient-ils mieux compris cette instruction si j’avais dit: « poussez les cuisses vers le haut » ou « tibias perpendiculaires au sol »? je ne sais pas.
Ce qui est sûr, c’est que moi j’ai du boulot.

Une leçon pour l’ego

La semaine dernière j’ai eu la joie de voir ce blog cité comme référence 2015 dans une shortlist de yogibattle. Forte de ce petit succès, je me suis décidée à envoyer mes dessins de workshop à Glenn Ceresoli: je me disais que si tout le monde aime mes dessins, il serait content de les recevoir aussi un peu comme une sorte d’hommage. Mais contre toute attente, cela n’a pas eu l’effet escompté! S’il m’a immédiatement répondu avec beaucoup de gentillesse, il n’a fait aucun commentaire sur les dessins. Il a plutôt exprimé des réserves quant à l’idée de les voir publiés sur internet. Le risque étant, selon lui, que d’autres profs n’utilisent ces exercices comme de simples astuces… Sans en avoir reçu la transmission directement et en revendiquent la paternité.

Je comprend parfaitement ses arguments… Mais imaginez ma mine déconfite à la lecture de sa réponse: toute l’idée de ce blog repose sur le partage de ces croquis! Il ne m’a pas demandé de les retirer, mais s’il l’avait fait, je les aurais naturellement dépubliés. Je lui ai donc répondu que ces dessins sont toujours publiés avec l’avertissement qui se trouve en pied de page de ce blog:

avertissement

Ces pages sont issues de mes notes de formation. Elles sont le reflet de ma compréhension, n’ont pas été revues par mes professeurs et n’impliquent donc que moi. Il se peut qu’elles contiennent des coquilles. Merci de prendre ces articles pour ce qu’ils sont. Les notes d’une apprentie, et ne pas hésiter à envoyer des remarques toujours bienvenues

Par ailleurs, ajoutai-je, les dessins n’ont pas vocation à être des « how-to », car je n’ai pas cette prétention! Je pense et j’espère que mes lecteurs les envisagent plutôt comme une sorte de « documentation artistique » de ma formation. La plupart d’entre vous sont profs de yoga Iyengar ou d’assidus yogis qui connaissent bien l’importance d’assister à un cours « physiquement » et l’importance de l’expérimentation dans la pratique.

Ceci étant dit, je me permet quand même de faire une petite piqûre de rappel à cet endroit. Les gribouillis que je publie ne sont peut-être pas justes… Merci de prendre l’entièreté du contenu de ce blog avec beaucoup de précaution et de citer vos sources!

Séquence de postures debout / décembre

Et comme cet article ne serait pas complet sans un dessin, voici ci-dessous la dernière séquence de postures debout de mon cours.

postures debout - notes d'assistance

Référence pour les séquences:

Enregistrer

Get the Notes in your box

8 réflexions au sujet de “Notes d’assistance – séquence de postures debout

  1. Bonjour Fanny,
    Je suis le blog depuis ses débuts. J’apprécie énormément autant les dessins, que les commentaires et que l’esprit. Quelle merveille de sentir tout l’esprit d’une posture au travers d’un croquis ! Bref, un contenu de grande qualité et qui laisse l’ego de côté.
    On ressent parfaitement l’esprit de recherche qui préside à cette démarche, et c’est l’esprit même du yoga !
    Même si je ne suis pas de l’école Iyengar, j’y trouve de quoi questionner et approfondir ma pratique. Il faut que cela résonne en moi, sinon je passe. Tel détail me parle, tel autre pas du tout, et c’est cela que j’écoute, sinon on plaquerait des choses sans en comprendre et sentir profondément l’esprit.
    Je pense que le contenu très pointu de ce blog parle d’abord pour des pratiquants avertis, des enseignants. Et la manière juste ou pas juste d’appréhender ce contenu incombe à chaque lecteur.

    Le yoga nous invite à nous ouvrir. Je crois qu’ici nous y sommes tout à fait.

    En résumé, merci !!!

    • Bonjour Marie, merci de ton commentaire et des multiples compliments! c’est vrai que le yoga Iyengar est le spécialiste de l’asana. Ce matin par exemple, en cours avancé il y avait plein de profs de différentes traditions, qui viennent chez nous pour continuer à se perfectionner! c’est chouette d’ailleurs de croiser des gens qui viennent d’autres écoles… et toi quel type de yoga pratiques-tu?

  2. Moi je voulais te remercier Fanny parce que tes dessins m’apportent beaucoup et je trouve fabuleux cet échange que tu nous offre! Je retrouve les cours de ma prof que j’adore et qui ne donne plus de formation malheureusement ….je me suis dirigé vers un autre yoga et après 1an à arrête car je ne trouvais pas ce que j’étais venue chercher! Et tu m’apporte une partie de mes réponses’…merci mille fois karine

    • Bonjour Karine,
      Je suis contente que le contenu de ce blog t’apporte quelque chose, mais ça ne remplace évidemment pas un vrai prof en chair et en os (surtout que moi, je suis même pas prof!)!
      c’est vrai que si l’on ne trouve pas de prof près de chez soi, avec qui on a des « atomes crochus », alors c’est vraiment difficile d’avoir une pratique régulière.
      Quant à pratiquer seul… il faut beaucoup de détermination et surtout un bon bagage de départ.
      Je te souhaite donc d’avoir la chance de croiser de nouveau un bon prof. Tiens moi au courant.
      sincères salutations du grand nord!

  3. Thank you for such a caring blog posts about sequences, detail of the asanas and the wonderful sketches. Please keep sharing your wonderful work. Many blessings.

  4. Je débarque sur ce blog et premier mot : bravooooo ! quelle richesse de contenus ! MERCI 🙂
    J’ai quitté la France pour l’Australie, et je vis actuellement dans un ashram non loin de Sydney. J’ai eu envie de partager tout ça j’ai donc ouvert un blog également, et du coup j’en découvre plein de nouveaux c’est super ! Celui ci est dans mon top 3, j’apprends plein de choses c’est top !
    Belle continuation,
    Namaste 🙂
    Camille de grainedekarma.com

    • Bonjour Camille! merci de ton mot, je suis très touchée. Alors tu as un peu le même profil que moi en plus radicale 😉 expatriée mais plus loin, crise de la quarantaine encore plus précoce, yoga lifestyle beaucoup plus intègre que le mien! j’ai regardé ton blog c’est super! restons en contact pour la suite, je suis curieuse de te suivre dans tes aventures
      à bientôt
      FNY

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.