Yoga avec Glenn Ceresoli

Glenn Ceresoli est un enseignant senior australien qui a étudié auprès de Guruji himself et organise retraites et workshops depuis 30 ans tout autour du monde. Notre petit studio le reçoit chaque année est j’ai eu la chance de pouvoir suivre son enseignement.
C’est un grand technicien du yoga. Avec lui toute la mécanique de l’asana est décortiquée puis patiemment remontée pièce par pièce avec minutie et précision.

de l’importance de la symmétrie

Au début du workshop il a d’abord mis l’accent sur l’importance de la symétrie dans le corps.
Chaque pose – souvent des poses de base comme Tadasana, Adho Mukha Virasana – est tenue pendant de longues minutes, qui sont mises à profit pour étudier les déséquilibres dans notre propre corps.
Ainsi En Adho Mukha Virasana, j’ai découvert pour la première fois que mon tibia droit n’était pas plaqué au sol comme le gauche. Et que cela était dû à une raideur dans la hanche gauche. Cette même raideur que j’observe en Savasana lorsque je relâche mes jambes et que je vois mon pied droit fortement pivoter vers l’extérieur, tandis que le pied gauche tourne à peine.
La consigne, dans ce cas, était de faire tourner l’intérieur de la cuisse gauche d’avantage.

On cherche donc à compenser les dissymétries du corps par un travail dynamique et conscient dans chaque asana. Ceci m’a fait pensé à une certaine approche ostéopathique où la moindre restriction de mobilité dans une structure, tissu ou articulation est vue comme une dysfonction. Ainsi en observant les deux parties du corps de manière systématique et en miroir, on détecte et répare soi-même les éventuelles dysfonctions avec la boîte à outils du yoga! Les méthodes sont parfois si subtiles que c’est juste de l’ordre de la représentation comme dans l’ostéopathie!!

Les causes des restrictions de mobilité sont souvent dues à de mauvaises habitudes posturales que le corps a fini par compenser. Mais on dit qu’elles peuvent être le fruit d’émotions incorporées depuis l’enfance.
J’avais d’ailleurs déjà entendu parlé d’élèves qui se mettent à pleurer pendant un cours, sans savoir pourquoi et je pensais qu’il ne s’agissait que d’une légende urbaine.

emotional breakdown

Glenn est le seul prof qui a osé me pousser (physiquement) là où je n’avais jamais osé aller. Il a allongé mon dos vers le bas en Uttanasana. Si bien que mon nez s’est écrasé entre les tibias (je ne savais pas que je pouvais aller si loin!!). Il m’a fait pivoter de quelques degrés en plus dans toutes les torsions, etc…
Et le soir j’étais vraiment lessivée mais je ne pouvais pas dormir. Et ceci pendant encore les deux nuits suivant le workshop. La montée d’énergie sensationnelle (2 heures de sommeil par nuit et pas de fatigue dans la journée, incroyable pour une grosse dormeuse comme moi!!) s’est accompagnée par de grosses libérations émotionnelles inattendues (heureusement qu’en privé!) dont je n’ai pas su quoi faire.
En parcourant des blogs anglophones, je me suis rendue compte que je n’étais définitivement pas la seule à qui c’était arrivé. Donc on ne se sent pas systématiquement bien après le yoga… Moi je me suis vraiment sentie comme une merde mal… mais il parait que c’est aussi ça le yoga.

La suite de mes notes du workshop avec Glenn Ceresoli dans les prochains articles

Get the Notes in your box

2 réflexions au sujet de “Yoga avec Glenn Ceresoli

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.