Supta Padangusthasana 3 (stage « yoga et cheval »)

Suite de mes notes d’été:

Tout est dans le titre: dernier week-end d’août, j’ai fait un stage « yoga et cheval » à la montagne avec Ophélia et Denis.

Que dire? .. tout était vraiment super! Le chalet de Denis est situé directement sur la retenue d’eau du Boréon. Au milieu d’une forêt dense et sombre de hauts pins à la « twin peaks » dans la brume matinale. Et juste devant la cascade descendant du lac. Sublime.

la cascade de twin peaks
boreon-peak
le lac de Denis

Voilà pour le décor, en revanche la comparaison s’arrête là avec la série culte. Puisque tout le petit monde réuni autour d’Ophélia et de Denis était très sain d’esprit. Un groupe d’une douzaine de filles très chouettes de tous niveaux et horizons différents. En bref, nous avons vite sympathisé grâce à la convivialité des diners  (végétariens-divins de Martine) pris ensemble à la longue table du salon et surtout au grâce au hot-tub sur la terrasse.. Se baigner à 6 ou 7 dans un petit bassin d’eau brulante, ben ça rapproche tout de suite!

Au programme : Deux heures de yoga le matin dans le chalet ou dehors dans les pins selon la météo, et l’après midi, deux heures de rando à cheval dans les sentiers montagnards avec Denis et ses chevaux. La grande grande classe. Bref, j’épilogue pas sur le cheval, car ce n’est pas l’objet de ce blog. Pour plus d’infos c’est par ici: horse & ventures

Supta Padangusthasana 3

Pour en revenir au yoga: back to the basics. Je me suis sentie un peu bécasse à enfin compredre ceci: supta padangusthasana 3 = parvritta trikonasana !!

Ben oui, l’avantage de pratiquer en petit groupe c’est que la prof a le temps d’allumer des lumières dans votre tête. Et la relation entre ces deux asanas, moi je l’avais pas encore faite… J’ai donc enfin compris qu’en supta padangusthasana 3, le bassin et les épaules doivent former un angle droit tout comme parvritta trikonasana!! (voir à ce sujet l’article sur le positionnement des pieds et du bassin dans les postures debout).  L’erreur commune étant de vouloir amener le pied le plus près du sol sans effectuer la torsion dans la colonne vertébrale – et donc laisser les hanches s’effondrer n’importe comment. J’ai pu le comprendre en me plaçant derrière notre prof et en observant son postérieur (!). En d’autres termes dans une perspective qui ressemblerait au dessin du bas sur l’image ci-dessous (on pourrait dire que c’est une vue du dessous).

supta padangusthasana

Un exercice simple pour ouvrir la zone dorsale:

Ici pas de dessin, puisque Susanne a pris une photo sublime d’Ophélia..

Installation: svastikasana devant une chaise, un bloc sur l’assise pour soutenir l’arrière du crane.
Variation des bras: 1) les bras tiennent les pieds de la chaise 2) les bras sont tendus (si possible sous la barre du dossier, comme sur la photo) 3) les mains tiennent la barre du dossier.

zone-dorsale

Merci à Susanne et à Olga de m’avoir laisssé publier leurs photos.
Pour plus d’info sur les rando de Denis : horse and ventures
Le site d’Ophélia: Yoga Précision

Get the Notes in your box

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.