notes de séminaire de formation de février

Il y a deux semaines a eu lieu mon dernier séminaire de formation, et pour la première fois avec un prof invité et qui est aussi … attention roulement de tambour: notre futur examinateur. Un certain Bob Blaeser du Minnesota.

Bob

Une très bonne première nouvelle pour moi puisqu’il ne parle pas mieux que moi l’allemand. C’est pourquoi il a donc une inclinaison toute naturelle à excuser mon mauvais allemand. Surtout pendant les démos.

Bob vit à Munich depuis plus de 2 décennies, et je précise qu’il vient de la lignée de Rita Keller. Parce qu’ici, il y a deux zones d’influences principales : les berlinois et les colognais (aka Rita K.). Et vous vous en serez douté, mon école se place sous l’autorité de Rita.

Bob a 70 ans passés et il est très très vivant – c’est le moins qu’on puisse dire – il est très drôle (même si son humour n’est pas du goût de chacun) mais il reste très rigoureux et parfois vraiment sévère.. ça peut faire mal (aux oreilles). On pourrait croire qu’il ne voit plus grand chose à son âge… mais aucun détail ne lui échappe. AUCUN.

Tamas

D’ailleurs, en parlant de détail. Bob me saute littéralement dessus lorsque je pose une question banale sur une posture debout, pour me dire que je ne poserais pas la question si je travaillais un peu plus avec mes jambes. « tes jambes sont « tamasiques » (c’est à dire « flasques » dans le langage courant). Tu dois éduquer ta chair ». Moi, dans ma tête j’ai tout de suite pensé à tout ce tamas en d’autres termes forme de vilaine peau d’orange… Et j’ai failli me sentir terriblement humiliée, ainsi que toute mon ascendance féminine d’origine italienne qui s’enorgueillit de ses formes.

Il y a 10 de cela, je serais sortie de la salle, vexée et certainement en pleurant – complexée que j’étais par mon corps et plus particulièrement par mes jambes. Aujourd’hui cela ne me fait plus rien – même si je n’ai pas trouvé cela très finaud. Dans tous les cas, ne pas me laisser submerger par une émotion négative à ce moment m’a permis d’entendre le message (cette équanimité relative je la dois peut-être aux années de pratique de yoga?).

Mais y a t-il vraiment quelque chose à tirer de cette remarque quelque peu déplaisante?  bosser plus avec mes jambes ou disons travailler avec plus d’intelligence dans les jambes? Next level shit. Sous une (toute petite, je vous assure) couche de graisse mes jambes sont très musclées… alors peut on vraiment tout contrôler avec la seule pratique des asanas? (un régime hypocalorique à vie serait peut-être plus indiqué dans mon cas) et next question: que pense-t-il donc des jambes de nos professeurs indiennes? . Je suis disposée à entendre toutes les remarques, mais celle-ci me laisse encore perplexe…

du tamas dans les jambes?
Abhijata

Structure de l’enseignement

Ceci dit, Bob conserve toute ma sympathie, j’ai trouvé que sa participation à notre séminaire a amené beaucoup de clarté en particulier au niveau des techniques d’enseignement. Nous avons enseigné tour à tour chacune des asanas du syllabus et fait peu d’approfondissement postural. Donc je n’ai pas eu beaucoup de matière à dessiner.

En revanche j’ai pris beaucoup de notes concernant la structure d’enseignement. L’enseignement se déroule à l’intérieur d’une structure bien codifiée qui pour les yogis non-Iyengar peut sembler un peu martiale.. c’est pourtant selon moi, la condition pour que malgré la présence et la manipulation des accessoires, il continue de régner en cours une certaine sérénité.

En premier: organisation spatiale

  • Organisation de l’espace: orientation des tapis en fonction de l’asana à enseigner / on veillera à ce qu’il y ait de l’espace tout autour de la pièce pour pouvoir se déplacer
  • Organisation de la place de chacun: quelles props sont nécessaires pour la posture enseignée et rangement des accessoires non utilisés.

Ensuite, l’enseignement

L’enseignant se tient sur son tapis et appelle les élèves à lui

Démo selon 3 modèles possibles:

  • Démo accompagnée de quelques instructions descriptives de la posture
  • Pour les postures qui ont une droite et une gauche: possibilité de faire une démo silencieuse à droite et une démo commentée par des instructions descriptives à gauche
  • démo silencieuse puis sortir de la posture et commenter (je n’ai pas encore compris l’utilité de cette option…)

Dans tous les cas, le prof garde toujours un contact visuel avec ses élèves. C’est à dire que pour Dandasana par exemple, il ne se disposera pas de côté.

Ensuite l’enseignement à proprement parler à lieu:

les élèves retournent sur leur tapis et on les guide et rentre brièvement dans la posture avec eux en commençant à énoncer les 6 points qui structurent l’enseignement d’une posture on sort avant eux et on corrige.

Les « six holy points » de Bob:

  1. presser le bord extérieur des pieds
  2. presser le talon
  3. faire monter les tibias / racine des cuisses en arrière
  4. et monter la poitine
  5. monter le sommet du crane
  6. tendre les bras jusqu’au bout des doigts

ces 6 points sont la base,  la structure à agrémenter/compléter au cas par cas. Conseil: rester minimal.

Puis faire sortir les élèves de la posture.

Fin.

Enregistrer

Enregistrer

Get the Notes in your box

4 réflexions au sujet de “Tamas dans les jambes

  1. We are what we ingest . Air Water and food. Balancing is the adventure. Malnutrition is the pitfall.
    Exercise in nature is lacking.
    Hormone in balance is the result. Muscle malfunctioning and bones weakening are the direct effects.

    • I am with you on this! Asana practice alone is not resolving the effects of imbalance due to poor nutrition in the body. This is what i was suggesting with this post. I find it weird to think it could… it is like telling some guy that he would stop losing his hair if he practices better yoga.
      Some things are simply genetic, some can be corrected through exercise, some other with a diet, or combination of the two last ones.
      PS: In my case i guess Bob is right when he says i have to exercise better with my legs, but i don’t believe it would change the appearance!
      PPS : i am not fat or lazy.. my thights have a round shape and i like them; plus, i am very aware of what i am eating…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.