yoga avec Christian Pisano

Depuis une semaine, je suis dans ma famille à Nice et ceci pour un mois. Je me suis réjoui d’avoir enfin le temps de retourner à l’institut de yoga Iyengar de Nice, pour un cours avec Christian Pisano qui fut mon premier prof de yoga lorsque j’habitais encore dans le sud de la France.

C’était il y a plus de 12 ans, je souhaitais m’initier au yoga, et j’avais fait ma petite recherche parmi toutes les offres disponibles localement. A l’époque j’étais particulièrement bouchée à tout discours spirituel ou métaphysique (c’était trop « new age » pour la nerd que je suis) et je cherchais juste une discipline « physique ». C’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers le yoga Iyengar, approche présentée comme physique et rigoureuse. A priori, pas d’obscurs exercices de respiration au programme, pas de mantras à chanter. C’est donc ici que j’ai débuté avec le yoga. Et même s’il fallait pousser deux ou trois Ôm avant de commencer, les cours m’ont plu par leur dépouillement et leur exactitude, j’y ai donc suivi les cours débutant les deux années suivantes avant de m’installer en Allemagne.

10 ans après, la petite salle du port n’a pas changé d’un yota, située en rez-de-chaussée sur cour d’un immeuble niçois, elle est particulièrement chaleureuse avec ses murs lambrissés de bois. Je me souvenais de Christian Pisano comme d’un excellent prof mais plutôt froid. Et à part sa nouvelle tignasse de Sâdhu, qui lui va vraiment bien, il n’a pas changé. Ce que je prenais à l’époque pour de la froideur, c’était surtout le résultat de sa rigueur d’enseignant. De ceci je me suis aperçue dans ce cours avancé, où les élèves qu’il semblait tous bien connaître suivaient silencieusement et avec diligence la séquence d’asanas régénératives. Les quelques corrections effectuées (sur moi principalement) il les a faites avec beaucoup de bienveillance.

J’ai adoré ce cours, et pourtant c’était pas gagné, car il m’a fallu une heure pour traverser la ville encombrée à l’heure de pointe en voiture, donc je ne suis pas arrivée super détendue et en plus j’avais envie d’action pour me défouler un peu, et je comptais bien sur le cours 4ème année pour avoir quelques courbatures le lendemain. Alors au bout de trente minutes de cours en différentes variations de suptas (jambes allongées, en badha konasana..) à écouter mon souffle, j’ai trouvé le temps long (surtout en virasana). Et comme le cours ne semblait pas vouloir prendre une tournure différente, j’ai compris qu’il fallait me rendre, mettre les attentes de mon ego de côté (« self-surrender » ou ishvara pranidhâna – c’est aussi ça le yoga ) j’ai cessé d’avoir des attentes et j’ai fini par apprécier, VRAIMENT, ce cours dans la demi-pénombre, où la respiration était au centre pendant deux heures.

conclusion:

C’était tres interessant de se retrouver avec un autre groupe et un autre prof, Pour moi, Christian Pisano représente l’enseignant typique de yoga Iyengar, il régne dans son cours un silence studieux et une discipline bienveillante que je ne connais pas avec Christo et Marina. Suivre ce cours là en particulier m’a conforté dans ma conviction que le yoga Iyengar,c’est bien du yoga – pas juste de la gym, contrairement à ce que voudraient faire croire de nombreux détracteurs sur la toile francophone. Enfin revenir au point de départ de ma carrière yogique  m’a fait réaliser que j’avais fait pas mal de chemin depuis et… que je suis devenue quand même légèrement « new-age » en 10 ans – CQFD

Get the Notes in your box

2 réflexions au sujet de “yoga avec Christian Pisano

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.